Le CUBAIR, être à la pointe de la technologie et de l’innovation

Il y a quelques semaines Europamiante nous parlait de son implication dans le développement durable. Aujourd’hui, nous découvrons ensemble son goût pour l’innovation.

En veille constante, l’entreprise n’a de cesse de développer son activité, ses processus et son matériel, dans le but d’optimiser le travail de ses équipes et de livrer des prestations de qualité à ses clients.

Cela explique qu’EuropAmiante ait été l’un des premiers, à faire du Cubair, un incontournable de ses chantiers.

La découverte du CUBAIR

A l’occasion d’un salon professionnel, il y a deux ans, l’entreprise découvre le Cubair. C’est lors d’un échange avec Mr Roch, son inventeur et créateur, que Mme Rouvier PDG d’Europamiante, décèle immédiatement le potentiel de cette nouvelle solution.

Europamiante se donnant les moyens de concrétiser les idées novatrices, c’est sans surprise que la première machine est donc achetée et testée peu de temps après.

Deux ans plus tard Europamiante possède plusieurs Cubair et le matériel compatible à la machine. Opérateurs et chefs de chantier sont plus que satisfaits de ce nouveau système, qui facilite leur travail et contribue au bon déroulement des chantiers.

En quoi leur facilite-t-il la vie me direz-vous ?

Qu'est-ce-que le CUBAIR ?

Ce cube produisant de l’air comme son nom l’indique, a été mis au point par Robert Roch en 2010. Ingénieur en mécanique suisse, il possède alors une entreprise de désamiantage et s’intéresse aux problématiques que ses équipes rencontrent sur les chantiers.

Les problématiques majeures de l’époque sont les suivantes :

  • L’absence d’alimentation électrique sur les chantiers
  • La mise en œuvre des systèmes existants, à savoir les compresseurs, lourds et compliqués
  • L’absence de contrôle de la qualité de l’air sur place. Les tests étant effectués par des laboratoires à chaque mise en place du compresseur
  • Le volume et le poids du compresseur, environ 600 KG

Mr Roch, mûrit alors l’idée d’un appareil léger, pratique, capable de contrôler la qualité de l’air sur chantier à tout moment et peu gourmand en énergie. C’est tout d’abord dans son garage que l’ingénieur et inventeur crée sa première machine en parallèle de son activité de désamianteur. En 2011, le premier prototype voit le jour.

La Suisse n’exigeant pas de certification, l’inventeur effectue les premiers tests d’endurances sur ses chantiers en 2012. Les tests s’avèrent vite concluants. C’est en 2014 que le Cubair obtient en France son Attestation CE de type classe 4A, délivré par l’APAVE et permettant sa commercialisation et surtout son utilisation en France.

Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour les désamianteurs

Europamiante se place ici comme un précurseur en mettant en place, dés 2015, le Cubair sur ses chantiers.

Les opérateurs passent alors d’un appareil de 600 kg à 20 Kg à peine. La consommation d’énergie est réduite passant de 380 Volts pour le compresseur à 230 Volts.
Le Cubair se déleste de la cuve d’air face à son homologue et en cas de panne permet au désamianteur de continuer à respirer ce qui n’était pas possible avec le compresseur qui laissait un court laps de temps avant de couper complètement le débit d’air.

Aujourd’hui, Robert Roch a décidé de se consacrer à la production et à l’entretien de ses machines qu’il continue de superviser et de contrôler. Mais ce dernier ne s’arrête pas là puisqu’il travaille sur de nouveaux produits visant à faciliter le travail des désamianteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *